L’implant mammaire est certainement l’intervention chirurgicale esthétique le plus populaire et la plus pratiquée. La motivation et les attentes du patient sont très importantes à considérer dans ce type de chirurgie.

TOUT SUR LES  IMPLANTS MAMMAIRES

L’hypotrophie mammaire affecte la féminité et peut avoir des influences physiques et psychologiques importantes. Elle est parfois la cause d’un complexe responsable d’une perte de confiance en soi. Le but de l’intervention est de réaliser une augmentation mammaire , grâce à la mise en place des implants mammaires. Le résultat doit être aussi naturel et harmonieux que possible.

IMPLANTS EN GEL DE SILICONE :

Implant mammaire tunisie

Les implants mammaires qui sont utilisés par les spécialistes de la clinique esthétique Tunisie sont principalement remplis de silicone gel médical.

Ces implants mammaires ont été utilisés depuis les années 1960 pour augmenter le volume du sein. Au fil des décennies, des études scientifiques ont démontré leur sécurité et leur apparence très semblable à une palpation mammaire normale. Depuis le début des années 2000 les implants mammaires ont été modifiés pour être encore plus résistant pour plus de longévité. Comme tous les appareils médicaux, leur fabrication est soumise à des règles très strictes.

Les implants mammaires sont constitués principalement d’une enveloppe texturée très résistant, élastique et composée de trois couches. L’enveloppe est remplie d’un gel de silicone médical dont la souplesse et la cohérence sont proches de celles d’un vrai sein. Les modifications techniques apportées au nouvel implant se rapportent à:

La capsule de l’implant: cette enveloppe très solide, empêche toute diffusion du gel de silicone à l’extérieur de l’implant et permet à ce dernier d’avoir une durée de vie plus longue.

Le gel de silicone médical: aussi appelé « cohésion », souple et ferme en même temps, sa consistance est proche de celle de la glande mammaire. En cas de rupture traumatique de l’enveloppe, le gel reste à l’intérieur de l’implant.

En plus de ces modifications techniques qui rendent les implants mammaires beaucoup plus fiables, il y a maintenant plusieurs formes rondes ou des implants mammaires anatomiques (en forme de goutte). Ces implants sont différenciés par leur diamètre à la base, la projection ou le profil (faible, moyen et élevé) et leur hauteur (pour les implants anatomiques).

La grande variété de formes d’implants et des volumes permet à chaque patient de prendre une décision chirurgicale personnalisée, en fonction de leurs caractéristiques du corps.

AVANT LA CHIRURGIE

La consultation médicale aura lieu à la clinique avec notre chirurgien ; chaque patient est traité d’une façon personnalisée et unique. La consultation commencera par une remise en question approfondie afin de connaître vos antécédents, vos souhaits et vos motivations.

Le chirurgien vous aidera à choisir la forme et le volume des implants désirés, l’emplacement des futures cicatrices, l’emplacement des implants par rapport au muscle pectoral afin d’obtenir les meilleurs résultats esthétiques qui répondra à vos attentes.

Une simulation informatique en trois dimensions pour le  résultat attendu peut être faite. Le logiciel permet de simuler l’augmentation mammaire avec différents types d’implants et de comparer les résultats.

Des  prescriptions médicales seront faites au sujet de l’intervention chirurgicale: l’une pour une évaluation préopératoire, pour un soutien-gorge de compression, et un dernier pour un traitement homéopathique qui devra être pris 10 jours avant l’intervention chirurgicale afin de minimiser , œdèmes et hématomes postopératoires.

Un rendez-vous pour une consultation avec un anesthésiste devrait être fait au moins 48 heures avant la chirurgie.

Le tabac a un effet sur le processus de guérison, il est fortement recommandé d’arrêter de fumer au moins un mois avant la procédure.

Prendre de l’aspirine (qui favorise les saignements) devrait être interdite dans les 15 jours avant la chirurgie.

Il sera nécessaire d’être à jeun (ne pas manger, boire et fumer) au moins 6 heures avant l’intervention chirurgicale.

MODALITES D’ANESTHÉSIE ET HOSPITALISATION

Cette procédure sera réalisée sous anesthésie dans la salle d’opération, au cours de laquelle vous serez profondément endormi.

Il est nécessaire de rester un jour et nuit à la clinique. Le plus souvent, les contrôles des patients le matin sont nécessaires.

LA CHIRURGIE

Chaque chirurgien esthétique a sa propre technique qu’il adapte à chaque patient afin d’obtenir le meilleur résultat. Cependant, il est utile d’expliquer certains principes chirurgicaux communs:

Incisions de la peau, les approches possibles:

Il y a plusieurs incisions cutanées possibles. La conception de ces voies correspond à l’emplacement des futures cicatrices, qui seront cachés dans les zones de plis naturels. Chaque approche a ses avantages et ses inconvénients.

-L’approche axillaire: la cicatrice est cachée sous le bras. Cette approche permet le placement des implants derrière le muscle pectoral qui évite toute cicatrice sur la poitrine elle-même. Le chirurgien  choisit souvent cette technique pour les jeunes patientes qui ont une poitrine  plate. Cependant, cette approche ne peut pas être réutilisée en cas de changement d’implant.

L’approche péri-aréolaire: l’incision est faite dans la partie inférieure hémi-circonférence de l’aréole. Telle est l’approche la plus couramment utilisée pour les implants mammaires dans des situations pré-pectoraux. Il permet un contrôle direct de la zone d’implantation (de dissection, hémostatique). Le chirurgien  effectue cette approche sur les patients qui ont eu des variations de volume du sein en raison de grossesses ou des variations de poids et aussi lorsque les seins tombent légèrement.

La sous le pli du sein : la cicatrice est située dans le pli sous la poitrine. Cette approche vise les patients avec un pli sous-mammaire bien définie, afin de placer l’implant mammaire dans une position pectorale pré-rétro avec un contrôle direct de la zone d’implantation (dissection, hémostatique).

Cependant, étant donné que la cicatrice peut parfois être situé au-dessus du pli sous-mammaire et donc plus visibles, certains patients critiquent cette technique. Voilà pourquoi, cette approche est rarement choisie.

Positionnement des implants: Après avoir créé le chemin d’approche, l’espace qui va recevoir l’implant peut être devant ou derrière le muscle grand pectoral:

En avant du muscle ou de pré-musculaire: l’implant est placé derrière la glande mammaire et devant le muscle grand pectoral. Ceci est la meilleure position anatomique, mais le pôle supérieur de l’implant peut parfois être visible, en particulier dans le cas d’un patient mince.

– Derrière le muscle ou rétro-musculaire : l’implant est placé derrière le muscle. Le pôle supérieur de l’implant est moins visible chez un patient avec un corps maigre. Cependant, la douleur post-opératoire est plus grande et il y a un risque d’aplatissement possible pendant la contraction.

L’implant est placé dans une position à double plan quand elle est recouverte par le muscle au niveau de sa moitié supérieure et quand il est couvert par la glande mammaire, étalée devant le muscle au niveau de sa moitié inférieure.

La décision du positionnement des implants dépend des caractéristiques morphologiques du patient avec lequel le chirurgien déterminera la meilleure solution.